Photos : 1. Philippe de Roux en compagnie de jeunes entrepreneurs - 2. Arrivée du Queen Mary II à New-York

E&V prend la mer


Repenser le monde de demain et donner du sens aux commémorations en se tournant vers le futur, tels sont les piliers du projet The Bridge, auquel Eau et Vie, en tant qu’expert de l’entreprise sociale, a participé fin juin 2017.

Au cœur d’un défi océanique inédit, une course de 5 815 kms entre Saint-Nazaire et New-York, opposant le Queen Mary 2, deuxième plus gros paquebot aux plus grands trimarans du monde, a réuni plusieurs visionnaires, décideurs, et entrepreneurs innovants, dont 150 entreprises du Grand Ouest.

Organisé pour célébrer la profondeur séculaire de l’amitié franco américaine, cet événement unique a fait le lien entre les différentes parties prenantes de la société pour anticiper les transformations et les mettre en mouvement vers le monde de demain.

Ashoka réseau mondial d’entrepreneurs sociaux, et 4 de ses membres du Grand Ouest, dont Eau et Vie, ont embarqué à bord du Queen Mary 2 , en vue de créer de nouvelles alliances entre différents acteurs de la société et dessiner l’économie de demain. Amenés à décrypter et analyser un monde en pleine bascule, les participants ont repensé l’entreprise et sa responsabilité en matière économique, environnementale, sociétale, digitale et organisationnelle.

Philippe de Roux , co-directeur d'Eau et Vie et Fellow Ashoka, faisait partie de l'équipage :
"The Bridge était un événement historique de rencontres sur un bateau très prestigieux et a permis à des entrepreneurs de se couper du monde pendant quelques jours, pour susciter des liens informels, réfléchir et devenir par là-même un événement diplomatique pour notre pays. J'ai pu présenter à plusieurs participants de l'expédition, l'approche d'Eau et Vie et notre conception d'un entrepreneuriat inclusif. Pour Eau et Vie, l’essentiel a été de prouver que les modèles économiques de demain ne peuvent mettre de côté les publics les plus vulnérables ni maintenir un écart abyssal entre les plus riches et les plus pauvres. L'accroissement des villes est une réalité incontournable qui doit et peut se faire moyennant l'inclusion des quartiers précaires."