Les habitants : acteurs des projets

Eau et Vie considère les bénéficiaires de ses projets comme PARTIES PRENANTES de la mise en œuvre des activités. Acteurs à part entière dans l’amélioration de leurs conditions de vie, les communautés sont donc impliquées à différents niveaux de décision.

Eau et Vie mobilise les communautés par différentes méthodes, telles que des partenariats avec des organismes déjà actifs dans les quartiers. Ainsi, au Bangladesh, Eau et Vie s'appuie sur le travail d'organisation communautaire réalisé par le PNUD dans le bidonville de Bhashantek. Si la communauté n’est pas structurée, Eau et Vie organise des élections de représentants volontaires.

Des rencontres régulières avec ces représentants sont réalisées, pour déterminer les activités à mettre en place afin d’inscrire les projets AU COEUR DES BESOINS de la population. Les représentants relaient l’information auprès de la communauté, proposent des solutions aux problèmes rencontrés et participent activement aux activités.

Les formations proposées aux communautés (prévention incendie, sensibilisation à l’eau, à l’assainissement et promotion de l’hygiène) participent au renforcement de l’organisation sociale et politique des bidonvilles (acquisition de savoirs et de compétences, amélioration de l’estime de soi, cohésion de groupe…).

Dans les quartiers d’intervention, les habitants s’approprient de plus en plus les projets d’Eau et Vie, prenant des initiatives et participants aux actions menées. Ainsi, des représentants de communautés ont proposé spontanément de se rencontrer régulièrement pour nettoyer les rues du quartier ou pour fermer des puits illégaux. Ce type d’initiative civique n’existait pas avant qu’Eau et Vie n’intervienne dans les quartiers.

L’implication des communautés dans la mise en place de projets de développement est indispensable pour la pérennité de l’action et contribue également au renforcement communautaire.

Les projets sont ainsi adaptés aux besoins des populations puisque réfléchis et élaborés avec la communauté, et la pérennité de l’action est ainsi mieux assurée.

L’estime de soi de la population est renforcée grâce à la satisfaction de la réussite d’un projet où elle a été actrice. Les retombées sont considérables : consciente qu’elle peut participer à l’amélioration de ses conditions de vie, la communauté acquiert une motivation et un engouement pour se battre pour d’autres causes.