Des zones vulnérables au feu

Dans les bidonvilles, un incendie cause rapidement de gros dégâts en raison de la densité, de la promiscuité de l’habitat et de l’exiguïté des ruelles. Les sites sont de fait très difficiles d’accès aux pompiers en cas d’incendie, pourtant FREQUENTS et souvent RAVAGEURS.

Les maisons sont souvent faites de matériaux hautement inflammables (tôle, bois, contreplaqué, carton…) et partent rapidement en fumée. Les causes d’incendie sont nombreuses : les réseaux électriques, les feux de cuisine, le stockage de matériaux inflammables ou parfois des actes criminels afin d’expulser les habitants de la zone. Ces incendies provoquent la destruction de quartiers entiers. Ils sont des évènements autant redoutés que les catastrophes naturelles : en quelques minutes, les familles perdent le peu qu’elles ont. Pas d’assurance, rarement un relogement, juste des cendres.


La réponse d'Eau et Vie

Eau et Vie tire profit de l’arrivée de l’eau au cœur du bidonville pour INSTALLER DES BORNES INCENDIE, FORMER la population à la prévention et constituer des brigades de pompiers volontaires bénévoles issus du quartier et formés spécialement.

Pour chaque quartier d’intervention, Eau et Vie vise :

  • L’installation d’1 borne incendie pour 80 familles ;
  • La formation d’1 pompier volontaire pour 50 familles ;
  • L’organisation de sessions d’entrainement et de prévention contre le feu 2 fois par an.

Associations locales

Les associations locales, Water and Life Philippines et Water and Life Bangladesh, travaillent en partenariat avec les brigades de pompiers de la ville et des associations spécialisées dans la lutte incendie.

Dans les pays en développement, les incendies affectent les moyens de subsistance des habitants beaucoup plus durement que dans les pays riches et « assurés ».

Un petit incendie peut faire beaucoup plus de dégâts dans un pays en développement qu’il ne le ferait dans un pays riche.

Source : Centre Mondial de Surveillance des Incendies (GFMC)

2 000 personnes ont été tuées et 49 milliards de dollars perdus dans 339 incendies de grande envergure depuis 1970, ce qui fait des feux l’une des catastrophes les plus ruineuses au monde.

Source : base de données internationale sur les catastrophes de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et du EMDAT-CRED