Photos : 1-2. Accès à l'eau par des pompes - 3-4. Vie à Bhashantek - 5. Renforcement communautaire - 6. Signature du partenariat avec le PNUD, DCC et DWASA

Eau et Vie démarre un projet pilote au Bangladesh

Bhashantek (Dhaka, Bangladesh) - Juin 2011

Le projet pilote aux Philippines a montré la réussite du modèle d’Eau et Vie. Suite à des prospections dans différents pays pour étudier les besoins en eau et assainissement, Eau et Vie a décidé de mettre en place un projet au Bangladesh. Après une immersion sur le projet de Manille, un expatrié est parti en mai 2010 pour démarrer les activités à Dhaka. La capitale du Bangladesh est l’une des villes les plus densément peuplées au monde, où pas moins de 4 millions d’habitants vivent dans des bidonvilles.

Les démarches administratives ont abouti, le 13 décembre 2010, à l’enregistrement de l’entreprise sociale Shobar Jonno Pani (SJP), « Eau pour Tous », et de la Fondation Water and Life (W&L) Bangladesh.

En juin 2011, SJP a entamé un processus de partenariat avec le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), les autorités de Dhaka (Dhaka City Corporation) et le distributeur d'eau local DWASA (Dhaka Water Supply and Sewerage Authority). Le partenariat, signé le 11 mars 2012, s'inscrit dans le cadre d'un projet de réduction de la pauvreté (UPPRP), afin de servir les familles de Bhashantek en eau courante.
Bhashantek est un bidonville en cours de viabilisation par la ville de Dhaka. Ici, les 3 500 familles (plus de 15 000 habitants) font appel à des vendeurs d’eau illégaux, qui piratent le réseau de la ville. Ces réseaux parallèles et non officiels ont une qualité d’eau médiocre : les tuyaux sont percés, toutes sortes de saletés s’y infiltrent. La population, consciente des conséquences néfastes pour sa santé, demande à voir sa situation se légaliser.