Des pratiques d'hygiène défaillantes

L’accès à l’eau propre et à un environnement sain est une première étape dans la réduction des maladies. Cela ne peut être efficace que si les familles mettent en pratique les mesures d’hygiènes adéquates. La plupart des habitants des bidonvilles ont une CONNAISSANCE PARTIELLE DES GESTES ELEMENTAIRES D’HYGIENE, rarement mis en pratique. Le manque d’accès à une eau propre en quantité suffisante explique cela. Le savon fait également souvent défaut.

La promotion des bonnes pratiques en matière d’hygiène doit être accompagnée par des activités de sensibilisation relayées localement pour permettre un véritable changement des habitudes.

« Bien que les gens du monde entier se lavent les mains à l’eau, très peu d’entre eux utilisent du savon aux moments critiques (par exemple, après avoir utilisé les toilettes, nettoyé un enfant et avant de toucher à la nourriture). Le lavage des mains au savon est un moyen bon marché et parmi les plus efficaces de prévenir la diarrhée et la pneumonie.
Cependant, bien que cet acte puisse sauver des vies, le lavage des mains au savon est rarement pratiqué. »

    Source : Global Hand Washing Day


La réponse d'Eau et Vie

Eau et Vie dispense des SESSIONS DE SENSIBILISATION à l’eau et à l’hygiène auprès de la population (ateliers dans les écoles, organisation de la « Journée Mondiale du Lavage des Mains »…).

Eau et Vie a pour objectif de RELIER CHAQUE ECOLE ET LIEU PUBLIC (centres de santé…) AU RESEAU D'EAU de l’entreprise sociale locale à des prix adaptés, afin d’y installer les équipements appropriés (lavabos à hauteur des enfants…).


Associations locales

Les associations locales, Water and Life Philippines et Water and Life Bangladesh, travaillent en partenariat avec les communautés, les écoles, les mairies, et les acteurs locaux et internationaux du développement.

« Réduire la mortalité infantile et post-infantile. »

« Réduire de deux tiers, entre 1990 et 2015, le taux de mortalité des enfants de moins de 5 ans. »

Objectif 4 et cible 4A des Objectifs du Millénaire pour le Développement (Nations Unies)

Les données sont encore alarmantes :

Chaque jour 4 000 enfants meurent de diarrhée, une maladie causée par l’eau contaminée.

Il est estimé que les maladies liées à l’eau coûtent 443 millions de jours d’école par an, ce qui équivaut à une année scolaire entière pour tous les enfants éthiopiens de 7 ans.

Source : Oxfam

Actualités

Un clown à Bhashantek

Un clown et du rire pour sensibiliser la population à l'hygiène...

Education à l'hygiène

W&L a commencé ses activités de promotion de l’hygiène à Bhashantek...